Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Effets de foire (2) : YIA art fair 5è édition

par Marie de la Fresnaye 22 Octobre 2015, 16:18 Foires

@YIA art fair 2015
@YIA art fair 2015
@YIA art fair 2015
@YIA art fair 2015
@YIA art fair 2015
@YIA art fair 2015
@YIA art fair 2015
@YIA art fair 2015
@YIA art fair 2015
@YIA art fair 2015
@YIA art fair 2015

@YIA art fair 2015

Pari réussi pour Romain Tichit qui fête la 5è édition du YIA art fair Carreau du Temple avec une sélection de 65 galeries internationales. Un large et ambitieux programme Hors les murs essaime en 14 lieux dans tout le Marais sous l'impulsion d'Isabelle Chatout. Un éminent collège critique 2015 regroupe des collectionneurs (Michel Poitevin, Daniel Bosser), la conservatrice du musée Picasso Emilie Bouvard, la commissaire Maïa Morgensztern, l'historien de l'art et critique Philippe Dagen,la responsable du mécénat artistique Société Générale Aurélie Deplus, bref un gage de crédibilité supplémentaire ! Les résultats sont là et circuler dans les allées claires et spacieuses (exit la plate forme curatoriale invitée) est un pur plaisir.

Parmi mes coups de coeur, la SODA galerie à San Francisco (et à Bratislava) avec son focus sur l'art conceptuel d'avant-garde en Slovaquie entre 1965-1989 dans un accrochage très pointu. Je rencontre l'artiste Lucia Tallova dont l'installation questionne le souvenir en photographie dans des procédés de calques et de glissements. Ron Mandos (Amsterdam) avec ses photographies de Joan Hoek sur les déshérités qui posent façon August Sander, Transit galerie (belgique) avec Nikita Kadan représentant l'Ukraine à la Biennale de Venise et sa tentative de "musée historique" ou Tamar Dresdner Art Projects (Tel Aviv) avec les broderies de Batia Shani (VOLTA New York) qui reflètent le climat anxiogène au Moyen Orient sont également de vraies découvertes. Chez les français, Benjamin Derouillon nous propose un trio gagnant Guy Yania, Nils Guadagnin et None Futbol Club. Patricia Dorfmann opte pour un solo show de peintures de Mathieu Boisadan autour du romantisme noir, l'Inlassable nous réserve un sublime de Caroline Corbasson en dialogue avec Marcella Barcelo, Escougnou-Cetrarou (ex-See Studio plus prononçable !) retient mon attention avec Andres Ramirez (Beaux Arts de Paris, 56è salon de Montrouge, fond. Hermès) et ses installations mix media et encore Vincenz Sala avec la série "O Ring" de Nathalie Van Doxell. La galerie Maubert et les photographies fascinantes de Jonas Delhaye autour des modalités d'apparition de l'image, Ségolène Brossette avec les "mues" de Sylvie Bonnot, Vincent Sator avec Raphaël Denis (la loi normale des erreurs et des développements au musée Picasso) et Eric Manigaud à la lisière entre le dessin et la photographie ou encore White Project avec le malicieux Nicolas Momein complètent favorablement le parcours.

Infos pratiques :

YIA Art Fair

salon international d'art contemporain

jusqu'au 25 octobre 2015

http://yia-artfair.com/

Carreau du Temple, Paris 3è

15/8€

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page