Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les voyageurs @Beaux Arts de Paris, félicités

par Marie de la Fresnaye 21 Novembre 2015, 11:12 Expositions Paris

Visite presse 19 octobre 2015 Les voyageurs, félicités Beaux arts de Paris.
Visite presse 19 octobre 2015 Les voyageurs, félicités Beaux arts de Paris.
Visite presse 19 octobre 2015 Les voyageurs, félicités Beaux arts de Paris.
Visite presse 19 octobre 2015 Les voyageurs, félicités Beaux arts de Paris.
Visite presse 19 octobre 2015 Les voyageurs, félicités Beaux arts de Paris.
Visite presse 19 octobre 2015 Les voyageurs, félicités Beaux arts de Paris.
Visite presse 19 octobre 2015 Les voyageurs, félicités Beaux arts de Paris.
Visite presse 19 octobre 2015 Les voyageurs, félicités Beaux arts de Paris.
Visite presse 19 octobre 2015 Les voyageurs, félicités Beaux arts de Paris.

Visite presse 19 octobre 2015 Les voyageurs, félicités Beaux arts de Paris.

"Etre artiste, c'est être voyageur" une déclaration qui peut sembler assez banale de Hou Hanru, directeur du MAXXI de Rome et commissaire de l'exposition des diplômés félicités 2014 des Beaux Arts de Paris mais en creusant un peu on s'aperçoit que ce fil rouge traduit bien les aspirations de cette génération des 25-30 ans, post internet pour qui la libre circulation des personnes rejoint celle des idées. "S'ouvrir à l'autre, donc au monde dans toutes ses possibilités précaires"ce qui se traduit dans cette hybridation permanente des pratiques et une recherche de défis physiques mettant le corps en danger. Un exil avant tout intérieur donc et profond. Morceaux choisis :

Dès l'entrée la sublime installation "Tisser les racines"d'Ana Maria Lozano Rivera se propose comme un seuil à franchir vers un refuge, une grotte des origines. S'appuyant sur l'anthropologie dont certains auteurs référents sont disponibles à la consultation, elle s'approprie ce tissage comme une trame narrative déjouant les classifications en vigueur. Le minéral et l'organique, le pur et l'impur, l'objet le sujet. Ses mains saisies par la nature sont d'une grande poésie. De plus à l'approche de la COP21 c'est un témoignage subtilement engagé !

Puis Martin Monchicourt court-circuite la forme et l'usage avec son escalier qui ne mène nulle part, de même pour Scanner qui n'est autre qu'un arbuste enserré et empêché de grandir dans une bâche. L'écrin de la plantation devient soudain menace. Une oeuvre tout en silence qui n'est pas sans rappeler l'arte povera.

Autre découverte avec Léa Dumayet avec cette interaction entre corps du spectateur et sculpture "Entre, passe à l'intérieur". Un immense tissu miroir est suspendu, comme une cascade qu'elle nous invite à traverser. Un défi proche du vertige comme elle le souligne.

Autre surprise avec la gigantesque créature en sommeil de Natasha Lacroix et Joris Henne. Ce duo imagine "Beauty" comme le point de départ d'une odyssée dans les eaux de la Mer Morte dont le sel devrait peu à peu la consumer. Un journal de bord video et photographique évoluera en même temps que cette créature chimérique, ambivalente entre attraction et répulsion.

Je retrouve avec intérêt Kevin Rouillard (finaliste Bourse Révélations Emerige) et Romain Vicari (YIA Art fair galerie Doyang Lee). Quant à Tarik Kiwanson (60è Salon de Montrouge) il est lui aussi déjà entré à la galerie Almine Rech ! Il faut dire que ces objets qui oscillent entre Orient et Occident à l'équilibre instable restent redoutablement efficaces.

Passée relativement inaperçue pendant la semaine de la Fiac, cette exposition mérite plus d'un détour...

Infos pratiques :

Les voyageurs

exposition des diplômés félicités des

Beaux Arts de Paris

jusqu'au 3 janvier 2016

13 quai Malaquais 75006

Entrée libre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page