Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

©Charwei Tsai Maria Elvira Escallon Milena Bonilla Edgardo Aragon Mor Charpentier 2015.
©Charwei Tsai Maria Elvira Escallon Milena Bonilla Edgardo Aragon Mor Charpentier 2015.
©Charwei Tsai Maria Elvira Escallon Milena Bonilla Edgardo Aragon Mor Charpentier 2015.
©Charwei Tsai Maria Elvira Escallon Milena Bonilla Edgardo Aragon Mor Charpentier 2015.

©Charwei Tsai Maria Elvira Escallon Milena Bonilla Edgardo Aragon Mor Charpentier 2015.

Sous un titre très houelbequien, la galerie Mor Charpentier regroupe huit artiste autour des notions de cartographies et de territoires, réels ou symboliques. La photo qui ouvre "Maps and territories" de Charwei Tsai "Earth Mantra" montre une performance de l'artiste qui dessine sur un miroir le Sutra du Coeur en pleine nature. Une réflexion sur l'éphémère, le paysage, l'air, les nuages d'une grande poésie. Avec Milena Bonilla il est question également de paysage mais plutôt de frontières et d'antagonismes. Afin de dessiner une ligne d'horizon continue, elle déforme et déconstruit les stéréotypes de représentation des principaux pays des Amériques. Un territoire c'est aussi un passé et ses vestiges, comme chez Uriel Orlow qui dans sa série Etat des Lieux, interroge les traces du génocide arménien dans les paysages anatoliens soumis à une campagne de destruction systématique par la Turquie. Ruines chez Maria Elvira Escallon avec "Nuevas Floras do Sul" qui réalise des greffes baroques sur des sites pré-coloniaux. Migrations, exodes et conflits d'intérêt du sol avec Edgardo Aragon "Union y progreso" ou les mésaventures d'une communauté qui a perdu sa terre et chez Lara Almarcegui autour des transplantations de maisons et mutations dans le paysage "Relocated Houses, Brittons Yard, Wellington". Déforestation massive chez Fredi Casco "Chaco Fantasma"et droit à la propriété. Ces fantômes de l'histoire nous ramènent à notre humaine condition avec Liliana Porter et sa figure miniature, impuissante devant ce labyrinthe de la vie. Ce panorama sombre et métaphorique au delà de ses qualités formelles et politiques nous donne à voir des artistes sud américains émergents ou plus confirmés, pas si visibles en France. Sa double localisation à Bogota et Paris lui donne cette dimension supplémentaire. Pour Art Basel Miami Beach qui au delà de son côté bling bling moins clinquant est la porte d'entrée de l'Amérique du sud, la galerie a proposé Teresa Margolles et Rosella Biscotti, très engagées. Cette dernière m'a skotchée au Centre Photographique d'Ile de France avec ses recherches sur les traces de batailles entre Italiens et Ethiopiens.

Infos pratiques :

Maps & Territories

Mor Charpentier

Derniers jours ! jusqu'au 23 décembre 2015

Performance "Aural Contract"de Lawrence Abu Hamdan au Palais de Tokyo le 21 décembre, 19h.

8 rue Saint Claude, 75003 Paris

Déménagement rue de Bretagne en 2016 !

http://www.mor-charpentier.com/

Tag(s) : #Galeries Paris, #International

Partager cet article

Repost 0