Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bacchanales de Jean-Baptiste Huet et carte blanche Christian Lacroix au musée Cognacq-Jay

par Marie de la Fresnaye 8 Février 2016, 08:49 Peinture

© Vues de l'exposition Lumières: Carte Blanche à Christian Lacroix Musée Cognacq-Jay ©Christian Lacroix .©JB Huet, La laitière, Lionne avec ses petits Paris, musée Cognacq-Jay
© Vues de l'exposition Lumières: Carte Blanche à Christian Lacroix Musée Cognacq-Jay ©Christian Lacroix .©JB Huet, La laitière, Lionne avec ses petits Paris, musée Cognacq-Jay
© Vues de l'exposition Lumières: Carte Blanche à Christian Lacroix Musée Cognacq-Jay ©Christian Lacroix .©JB Huet, La laitière, Lionne avec ses petits Paris, musée Cognacq-Jay
© Vues de l'exposition Lumières: Carte Blanche à Christian Lacroix Musée Cognacq-Jay ©Christian Lacroix .©JB Huet, La laitière, Lionne avec ses petits Paris, musée Cognacq-Jay
© Vues de l'exposition Lumières: Carte Blanche à Christian Lacroix Musée Cognacq-Jay ©Christian Lacroix .©JB Huet, La laitière, Lionne avec ses petits Paris, musée Cognacq-Jay
© Vues de l'exposition Lumières: Carte Blanche à Christian Lacroix Musée Cognacq-Jay ©Christian Lacroix .©JB Huet, La laitière, Lionne avec ses petits Paris, musée Cognacq-Jay
© Vues de l'exposition Lumières: Carte Blanche à Christian Lacroix Musée Cognacq-Jay ©Christian Lacroix .©JB Huet, La laitière, Lionne avec ses petits Paris, musée Cognacq-Jay
© Vues de l'exposition Lumières: Carte Blanche à Christian Lacroix Musée Cognacq-Jay ©Christian Lacroix .©JB Huet, La laitière, Lionne avec ses petits Paris, musée Cognacq-Jay

© Vues de l'exposition Lumières: Carte Blanche à Christian Lacroix Musée Cognacq-Jay ©Christian Lacroix .©JB Huet, La laitière, Lionne avec ses petits Paris, musée Cognacq-Jay

Au coeur du Marais, dans le prestigieux hôtel de Donon, le musée Cognacq-Jay abrite la collection du fondateur de la Samaritaine et sa femme Marie-Louise Jay. Ernest Cognacq avait une passion pour le XVIIIè siècle autour de ses maîtres Boucher, Fragonard, Tiepolo, Chardin...Le musée nous propose de redécouvrir Jean-Baptiste Huet moins connu mais illustre en son temps, autour de 72 tableaux, oeuvres graphiques et objets décoratifs reflétant la grande variété de son talent. Tableaux d'animaux, natures mortes, images pastorales, goût pour l'antique, l'élève de Boucher et Le Prince s'essaie à tous les genres avec une fantaisie dans la composition qui est l'une de ses marques de fabrique. Le commissaire et conservateur du patrimoine Benjamin Couilleaux, spécialiste de l'art européen des XVIIè et XVIIIè siècles, a organisé cette première exposition en trois parties : Un maître de la faune et de la flore, visions pastorales et les succès du décor.

En tant que peintre du Roi, Jean-Baptiste Huet se rendait régulièrement à la ménagerie royale et complétait son étude de la faune dans un cadre plus rural près de sa propriété en Ile de France. Ses abondants dessins animaliers destinés au marché, sont complétés d'un recueil d'études botaniques, ce qui en font un brillant observateur de la nature. Une nature idéalisée selon les préceptes des Lumières qui glorifient la vie au grand air dans une félicité harmonieuse. Bergers et bacchanales participent à cette vision de l'homme bon et non corrompu. L'engouement pour la pastorale s'explique donc par une visée philosophique et morale, magnifiquement servie par ces scènes bibliques et mythologiques d'inspiration italienne ou flamande.C'est dans le registre purement décoratif que Huet excelle avec des tissus figuratifs pour la manufacture de Beauvais ou des Gobelins et enfin auprès de la manufacture de Jouy avec qui il noue une relation extrêmement féconde entre 1783 et sa mort. La quarantaine de dessins fournis permet de mesurer sa grande créativité et son sens de l' innovation. Cette dernière salle souligne son inventivité sans cesse renouvelée et le modernisme de certains sujets en écho à l'évolution des goûts.

Ne boudez pas ces plaisirs de la nature et de sens dans cet écrin de boiseries raffinées, corridors et jeu de miroirs qui se prolonge avec la Carte blanche donnée à Christian Lacroix qui apporte une touche résolument contemporaine dans les collections permanentes du musée. Une scénographie qui favorise des ambiances autour de ce goût XVIIIè avec une confrontation inédite d'oeuvres textiles et d'installations contemporaines. Un défi remporté haut la main qui interroge le regard que l'on peut porter aujourd'hui sur ce siècle des Lumières souvent pastiché aux siècles suivants. Une application mobile accompagne cette réouverture placée sous les meilleurs augures !

Catalogue de 176 pages, broché aux éditions Paris Musées.

Infos pratiques :

Jean-Baptiste Huet, le plaisir de la nature

jusqu'au 5 juin 2016

Lumières, carte blanche à Christian Lacroix

jusqu'au 19 avril 2016

Musée Cognacq-Jay

8 rue Elzévir 75003 Paris

http://museecognacqjay.paris.fr/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page