Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vue de l'exposition D'autres possibles© Photo Diane Arques / Adagp 2016 ©Florian Sumi, Fermentateurs, 2016 Croutesy galerie Escougnou-Cetraro Photo Katarina Stella ©Jean-Baptiste Caron ©Emilie Brout et Maxime Marion Return of the Broken Screens Croutesy galerie 22 48m² ©Gabrielle Le Bayon Silent Routes.
Vue de l'exposition D'autres possibles© Photo Diane Arques / Adagp 2016 ©Florian Sumi, Fermentateurs, 2016 Croutesy galerie Escougnou-Cetraro Photo Katarina Stella ©Jean-Baptiste Caron ©Emilie Brout et Maxime Marion Return of the Broken Screens Croutesy galerie 22 48m² ©Gabrielle Le Bayon Silent Routes.
Vue de l'exposition D'autres possibles© Photo Diane Arques / Adagp 2016 ©Florian Sumi, Fermentateurs, 2016 Croutesy galerie Escougnou-Cetraro Photo Katarina Stella ©Jean-Baptiste Caron ©Emilie Brout et Maxime Marion Return of the Broken Screens Croutesy galerie 22 48m² ©Gabrielle Le Bayon Silent Routes.
Vue de l'exposition D'autres possibles© Photo Diane Arques / Adagp 2016 ©Florian Sumi, Fermentateurs, 2016 Croutesy galerie Escougnou-Cetraro Photo Katarina Stella ©Jean-Baptiste Caron ©Emilie Brout et Maxime Marion Return of the Broken Screens Croutesy galerie 22 48m² ©Gabrielle Le Bayon Silent Routes.
Vue de l'exposition D'autres possibles© Photo Diane Arques / Adagp 2016 ©Florian Sumi, Fermentateurs, 2016 Croutesy galerie Escougnou-Cetraro Photo Katarina Stella ©Jean-Baptiste Caron ©Emilie Brout et Maxime Marion Return of the Broken Screens Croutesy galerie 22 48m² ©Gabrielle Le Bayon Silent Routes.
Vue de l'exposition D'autres possibles© Photo Diane Arques / Adagp 2016 ©Florian Sumi, Fermentateurs, 2016 Croutesy galerie Escougnou-Cetraro Photo Katarina Stella ©Jean-Baptiste Caron ©Emilie Brout et Maxime Marion Return of the Broken Screens Croutesy galerie 22 48m² ©Gabrielle Le Bayon Silent Routes.
Vue de l'exposition D'autres possibles© Photo Diane Arques / Adagp 2016 ©Florian Sumi, Fermentateurs, 2016 Croutesy galerie Escougnou-Cetraro Photo Katarina Stella ©Jean-Baptiste Caron ©Emilie Brout et Maxime Marion Return of the Broken Screens Croutesy galerie 22 48m² ©Gabrielle Le Bayon Silent Routes.
Vue de l'exposition D'autres possibles© Photo Diane Arques / Adagp 2016 ©Florian Sumi, Fermentateurs, 2016 Croutesy galerie Escougnou-Cetraro Photo Katarina Stella ©Jean-Baptiste Caron ©Emilie Brout et Maxime Marion Return of the Broken Screens Croutesy galerie 22 48m² ©Gabrielle Le Bayon Silent Routes.
Vue de l'exposition D'autres possibles© Photo Diane Arques / Adagp 2016 ©Florian Sumi, Fermentateurs, 2016 Croutesy galerie Escougnou-Cetraro Photo Katarina Stella ©Jean-Baptiste Caron ©Emilie Brout et Maxime Marion Return of the Broken Screens Croutesy galerie 22 48m² ©Gabrielle Le Bayon Silent Routes.

Vue de l'exposition D'autres possibles© Photo Diane Arques / Adagp 2016 ©Florian Sumi, Fermentateurs, 2016 Croutesy galerie Escougnou-Cetraro Photo Katarina Stella ©Jean-Baptiste Caron ©Emilie Brout et Maxime Marion Return of the Broken Screens Croutesy galerie 22 48m² ©Gabrielle Le Bayon Silent Routes.

Le Pavillon Vendôme à Clichy au riche passé, reconverti en Centre d'art contemporain en 2013 poursuit son exploration de problématiques liées au territoire, cette fois avec "Dautres possibles" à l'initiative de Thomas Fort, le commissaire il s'agit de dessiner des territoires imaginaires et poétiques dans une traversée diurne et nocturne. Les 26 artistes retenus proposent une invitation au voyage de salles en salles, de corridors en points de fuite, de seuils en miroirs, comme un archipel rêvé ou fantasmé. Cette progression fantasmagorique démarre avec l'écran brisé d'Emilie Brout et Maxime Marion "Return of the Broken Screens" une invitation à aller de l'autre côté des images. Une sensation de plongée s'ensuit avec la Banquise de Lionel Sabatté, le rideau thermosensible de Dimitri Mallet, l'atlas d'images mobile de Sébastien Rémy "A Shadow Was Seen Moving In That Window", les "mots mêlés" d'Arthur Tiar. Des formes émergent et des récits embryonnaires à l'image de cette aspiration minimaliste, ce vortex noir de François-Thibaut Pencenat. Puis surgit dans le Salon d'honneur "la Métamorphose" de Jessica Boubetra, construction modulaire entre architecture et photographie, majestueuse et conceptuelle, ouverte à de nombreuses potentialités. Ce préambule posé, notre esprit en éveil se trouve à l'orée d'une frontière, comme les évolutions programmées de cette exposition. Florian Sumi avec les Fermentateurs prévoit cette déliquescence questionnant les usages, de même chez Tom Castinel et ses ruines du présent, Lionel Sabatté "Amorce de troupeaux nocturnes" et Thomas Tronel-Gauthier et ses fragments de paysage prélevés "The Last Piece of Wasteland". Il est temps à présent d'amorcer notre ascension vers le ciel et la nuit. Dans l'escalier, entre-deux flou de Benjamin Renoux "Conversation"sans mots, avant d'être happés par le halo lumineux et aveuglant de Damien Cadio, un temps révolu qui ne laisse rien présager de la suite. Cet aveuglement passager ouvre sur les glissements de Jean-Baptiste Caron et sa poétique de l'insaisissable. La video de Clément Cogitore "Passages", ce lent travelling dans une crypte pleine de sculptures religieuses tels des revenants traduit cet état de latence dans lequel nous sommes maintenus. Thomas Tronel-Gauthier tente de fossiliser les paradis perdus avec son"île engloutie", Marcel Devillers joue sur l'apparition et la disparition et Gabrielle Le Bayon sur le hors champ de l'image avec "Les itinéraires silencieux".Notre rêve est peuplé de voix-off. Parenthèse psychédélique avec l'installation "Railroad Sounds" de Panels of Silence (François Bianco, JBaptiste Lenglet et ACharlotte Yver), un grand mirage désertique avant que les choses ne redeviennent elles-mêmes avec la "Révolution" vouée à l'échec de François-Thibaut Pencenat. Le réveil n'est pas tout à fait accompli face aux écrans d'Emilie Brout et Maxime Marion : fascination pour l'obsolescence, fêlures, fantômes de souvenir. La fiction se prolonge dans le jardin avec les sculptures ambiguës de Tarik Kiswanson et les objets tirés de la video de Gabrielle Le Bayon galerie des études. Exposition évolutive avec des interventions à venir et de nuit la lanterne rouge de Pablo Cavero, telle un phare énigmatique dans la ville. Inverser l'ordre des choses, activer des mondes possibles, dévoiler une trace temporelle, le temps d'une journée de l'aube au crépuscule les forces en présence accomplissent leur énigmatique métamorphose.

Infos pratiques :

D'autres possibles, exposition collective et évolutive

jusqu'au 17 avril 2016

Pavillon Vendôme, Clichy

Evénements :

samedi 19 mars, performances et discussions

dimanche 17 avril : performances et parution du catalogue de l'exposition.

Le Pavillon Vendôme - Centre d'art Contemporain - Clichy ...
Tag(s) : #Expositions, #Grand Paris

Partager cet article

Repost 0