Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Anne Teresa de Keersmaeker et Anselm Kiefer, metteurs en scène de la matière !

par Marie de la Fresnaye 1 Mars 2016, 09:08 Expositions Paris Performance Danse

©Anne Teresa de KeersmaekerWork/Travail/Arbeid Photo : Anne Van Aerschot ©Anselm Kiefer Varus", 1976, Collection Van Abbemuseum, Eindhoven © Photo Jochen Littkemann, Berlin ,"Pour Paul Celan : Fleur de cendre", 2006, Collection particulière © Photo Charles Duprat "Palette suspendue à un fil", 1977, Städtische Galerie im Lenbachhause und Kunstbau, Munich © Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau, Munich.
©Anne Teresa de KeersmaekerWork/Travail/Arbeid Photo : Anne Van Aerschot ©Anselm Kiefer Varus", 1976, Collection Van Abbemuseum, Eindhoven © Photo Jochen Littkemann, Berlin ,"Pour Paul Celan : Fleur de cendre", 2006, Collection particulière © Photo Charles Duprat "Palette suspendue à un fil", 1977, Städtische Galerie im Lenbachhause und Kunstbau, Munich © Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau, Munich.
©Anne Teresa de KeersmaekerWork/Travail/Arbeid Photo : Anne Van Aerschot ©Anselm Kiefer Varus", 1976, Collection Van Abbemuseum, Eindhoven © Photo Jochen Littkemann, Berlin ,"Pour Paul Celan : Fleur de cendre", 2006, Collection particulière © Photo Charles Duprat "Palette suspendue à un fil", 1977, Städtische Galerie im Lenbachhause und Kunstbau, Munich © Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau, Munich.
©Anne Teresa de KeersmaekerWork/Travail/Arbeid Photo : Anne Van Aerschot ©Anselm Kiefer Varus", 1976, Collection Van Abbemuseum, Eindhoven © Photo Jochen Littkemann, Berlin ,"Pour Paul Celan : Fleur de cendre", 2006, Collection particulière © Photo Charles Duprat "Palette suspendue à un fil", 1977, Städtische Galerie im Lenbachhause und Kunstbau, Munich © Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau, Munich.
©Anne Teresa de KeersmaekerWork/Travail/Arbeid Photo : Anne Van Aerschot ©Anselm Kiefer Varus", 1976, Collection Van Abbemuseum, Eindhoven © Photo Jochen Littkemann, Berlin ,"Pour Paul Celan : Fleur de cendre", 2006, Collection particulière © Photo Charles Duprat "Palette suspendue à un fil", 1977, Städtische Galerie im Lenbachhause und Kunstbau, Munich © Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau, Munich.
©Anne Teresa de KeersmaekerWork/Travail/Arbeid Photo : Anne Van Aerschot ©Anselm Kiefer Varus", 1976, Collection Van Abbemuseum, Eindhoven © Photo Jochen Littkemann, Berlin ,"Pour Paul Celan : Fleur de cendre", 2006, Collection particulière © Photo Charles Duprat "Palette suspendue à un fil", 1977, Städtische Galerie im Lenbachhause und Kunstbau, Munich © Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau, Munich.
©Anne Teresa de KeersmaekerWork/Travail/Arbeid Photo : Anne Van Aerschot ©Anselm Kiefer Varus", 1976, Collection Van Abbemuseum, Eindhoven © Photo Jochen Littkemann, Berlin ,"Pour Paul Celan : Fleur de cendre", 2006, Collection particulière © Photo Charles Duprat "Palette suspendue à un fil", 1977, Städtische Galerie im Lenbachhause und Kunstbau, Munich © Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau, Munich.
©Anne Teresa de KeersmaekerWork/Travail/Arbeid Photo : Anne Van Aerschot ©Anselm Kiefer Varus", 1976, Collection Van Abbemuseum, Eindhoven © Photo Jochen Littkemann, Berlin ,"Pour Paul Celan : Fleur de cendre", 2006, Collection particulière © Photo Charles Duprat "Palette suspendue à un fil", 1977, Städtische Galerie im Lenbachhause und Kunstbau, Munich © Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau, Munich.
©Anne Teresa de KeersmaekerWork/Travail/Arbeid Photo : Anne Van Aerschot ©Anselm Kiefer Varus", 1976, Collection Van Abbemuseum, Eindhoven © Photo Jochen Littkemann, Berlin ,"Pour Paul Celan : Fleur de cendre", 2006, Collection particulière © Photo Charles Duprat "Palette suspendue à un fil", 1977, Städtische Galerie im Lenbachhause und Kunstbau, Munich © Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau, Munich.

©Anne Teresa de KeersmaekerWork/Travail/Arbeid Photo : Anne Van Aerschot ©Anselm Kiefer Varus", 1976, Collection Van Abbemuseum, Eindhoven © Photo Jochen Littkemann, Berlin ,"Pour Paul Celan : Fleur de cendre", 2006, Collection particulière © Photo Charles Duprat "Palette suspendue à un fil", 1977, Städtische Galerie im Lenbachhause und Kunstbau, Munich © Photo Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau, Munich.

La chorégraphe flamande et le peintre allemand sculptent la matière. Ils partagent l'affiche au Centre Pompidou dans des mises en scène radicales qui dégagent une énergie fascinante.

Anne Teresa de Keersmaeker exceptionnellement à Paris pour la tournée de "Work/Travail/Arbeid" (initialement conçu au WIELS Bruxelles) déplace cette création de la scène au musée en réinventant ses conditions spatio-temporelles et plaçant le visiteur au centre. Chacun peut en effet évoluer librement, entrer, sortir, durant les neuf heures de la pièce. Un cycle long entrecoupé de musiciens sur la partition de l'oeuvre musicale éponyme du compositeur français Gérard Grisey. Dans cette galerie Sud entièrement vidée qui joue sur l'extérieur et l'intérieur (le chaland peut aussi regarder à travers les parois vitrées) il y a comme une magie du silence et du partage dans ces strates accumulées et ce flux quotidien avec une précision de gestes chez ces danseurs vêtus de blanc qui se fondent sur l'étendue gris clair du sol. Intensité de l'espace et méditation pour cette expérience qui ébranle nos conceptions du champ de l'art et de la création.

Avec Anselm Kiefer, le grand ce sont 45 ans de pratique et d'engagement qui se déroulent sous nos yeux non sans une certaine théâtralité à laquelle il nous a habitué. L'oeuvre de sa vie s'articule autour de la mémoire tragique de son pays pendant la seconde guerre et les atrocités commises au nom d'une idéologie dominante. Né au milieu des ruines, il se construit sur ce champ de bataille puisant la matière dans les strates de la philosophie et spiritualité, porteurs des germes d'une possible renaissance. Paul Ceylan, survivant des camps mais aussi Goethe et Rimbaud comme hérauts de sa Gestalt. Si certaines salles sont d'une noirceur un peu "plombante"ou surchargées (les 40 vitrines), la lente progression vers la couleur est intéressante. Un nouveau phénomène dans son oeuvre comme le souligne Jean-Michel Bouhours, le commissaire. Il a maintenant envie de s’exprimer avec une polychromie joyeuse. Pour autant, chez Anselm Kiefer, il y a toujours eu une polarité entre une chose et son contraire (..). Cette contradiction sous-jacente est sans doute l'un des mérites de cette ambitieuse rétrospective. Comme l'idéalisme allemand qui se verra détourné par la propagande nazie. La prolongation dans le hall du Centre Pompidou, cette haute tour pour faire entrer le film de sa vie perd en intensité, mieux vaut se concentrer sur le cabinet de curiosité composé par les vitrines, ces condensés en miniature influencés par Beuys. Ce déplacement complet d'une symbolique ésotérique serait un geste très duchampien d'après le commissaire. Un langage des matériaux qui devient marque de fabrique dans un tout d'une grande cohérence et obstination.

Infos pratiques :

Anne Teresa de Keersmaeker

Work/Travail/Arbeid

en continu de 11h à 21h

jusqu'au 6 mars 2016

(La pièce part ensuite à la Tate Modern à Londres et au MoMA à New York)

Anselm Kiefer

jusqu'au 18 avril 2016

www.centrepompidou.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page