Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voyage céleste avec Noémie Goudal@LeBal

par Marie de la Fresnaye 15 Mars 2016, 07:03 Photographie Expositions Paris

Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire.
Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire.
Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire.
Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire.

Noémie Goudal, Courtesy Noémie Goudal / Edel Assanti / Les filles du calvaire.

Noémie Goudal poursuit un travail de recherche autour des frontières entre le réel et l'artificiel, les relations entre l'homme et la nature et le ciel et ses mythes de représentation à partir de films, photographies et installations. Jeux de perspectives, architecture et temporalités, sédimentation photographique sont autant de champs qu'elle explore dans des protocoles précis et rejoués pour chaque environnement choisi. A partir d'une mise en scène autour de structures faites d'éléments de papier, miroir ou bois qu'elle pose sur des sites naturels inconnus ou atypiques : ruines modernes, observatoires ou promontoires et capture ensuite en images, pour les transformer en un nouveau décor, à partir de papiers suspendus issus de cette superposition, générant un phénomène d'hétérotopies, ces espaces concrets qui hébergent l'imaginaire selon le concept de Michel Foucault. Loin d'une monumentalité figée, ces espaces dont la parfaite adéquation avec leur point de vue reste inaccessible au public, bien qu'occultés nous sont en quelque sorte révélés, ouvrant une perspective inattendue comme dans un tableau. L'acte photographique opère alors un transfert entre l'image et l'objet photographié. Paysages naturels vierges ("Les Amants","Haven Her Body Was"), édifices anciens ("In Search of the First Line") théories mathématiques et scientifiques sur la course du soleil ("The Geometrical determination of the sunrise"), mythes et légendes de la voûte céleste et son observation ("Satellites and Observatoires"), sont le prétexte pour fragmenter les points de vue, mettre à mal les perceptions et interroger l'espace temps. Des préoccupations qui innervent ses différentes séries poussant toujours plus loin le processus narratif jusqu'à ces installations de grande taille en pleine nature et les traces laissées dans le paysage par ces matériaux éphémères recréant ces hautes sphères, craintes et révérées à la fois au Moyen Age. Cette nouvelle série, "Southern Light Stations", récemment exposée à Londres à la Photographers Gallery est visible au BAL aux côtés d'autres séries "Observatoires", "In Search of the First Line", couplées à la vidéo "Diver", dans le cadre de cette première exposition personnelle dans une institution publique française. Des pièces sont produites pour l'occasion. Le titre "Cinquième Corps" renvoie au 5è élément l'éther, par essence, impalpable.

Prix HSBC pour la photographie en 2013, Noémie Goudal a participé à plusieurs expositions collectives notamment à la Saatchi Gallery et au pavillon de l'Azerbaïdjan pour la Biennale de Venise 2015.

Elle est représentée en France par la galerie les Filles du Calvaire à Paris et en Angleterre par la galerie Edel Assanti à Londres.

Infos pratiques :

Noémie Goudal Cinquième Corps

Exposition du 11 février au 8 mai 2016

Le BAL

Programmation associée : BAL LAB, Cinéma, ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page