Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La mode, la mode, la mode.. mais pas en Barbie !

par Marie de la Fresnaye 10 Avril 2016, 20:24 Mode Expositions Paris

© Jean Tholance, Les Arts Décoratifs, Paris, collection UFAC.
© Jean Tholance, Les Arts Décoratifs, Paris, collection UFAC.
© Jean Tholance, Les Arts Décoratifs, Paris, collection UFAC.
© Jean Tholance, Les Arts Décoratifs, Paris, collection UFAC.
© Jean Tholance, Les Arts Décoratifs, Paris, collection UFAC.
© Jean Tholance, Les Arts Décoratifs, Paris, collection UFAC.
© Jean Tholance, Les Arts Décoratifs, Paris, collection UFAC.

© Jean Tholance, Les Arts Décoratifs, Paris, collection UFAC.

Je n'irai pas voir avec mes filles l'exposition Barbie au musée des Arts Décoratifs, figure archétypale parfaite d'un marketing genré dont on commence à percevoir le conditionnement sur les enfants. J'encouragerai plutôt ma progéniture à revoir son histoire de la mode à travers l'autre exposition "Fashion forward" véritable voyage dans le temps et ode au savoir-faire. Une collection qui fête ses 30 ans avec faste et en dialogue avec les autres départements du musée. Pas moins de 150 000 oeuvres, textiles et costumes anciens, pièces de haute couture ou de prêt à porter, sans oublier les accessoires, dessins et photographies constituent notre musée des Arts de la mode inauguré par Jack Lang en 1986.

Comme une frise idéale qui se déroule au beau milieu "d'ellipses décoratives" (boiseries, papiers peints panoramiques...) à la manière du musée imaginaire de Malraux, cette exposition anniversaire soutenue par H&M (autre mini révolution) revisite les "moments de mode" sous la houlette du danseur et chorégraphe britannique Christopher Wheeldon. Une histoire de l'élégance mais aussi du corps et de la posture, de l'apparence et de l'ostentatoire, du théâtre social et de l'émulation technologique. Le point d'orgue de ce panorama au sein de la nef, imaginé par le scénographe Jérôme Kaplan est ce dispositif spectaculaire de deux grands escaliers hélicoïdaux à l'infini autour des XXè et XXIè siècle. Une audace en écho avec cette libération progressive de la femme qu'encourage Courrèges mais aussi Pacco Rabanne, Vivienne Westwood, Thierry Mugler ou Jean-Paul Gaultier. Et si le mercato de la mode n'en finit toujours pas d'alimenter les rumeurs et spéculations les plus folles, c'est que ce monde est sans doute l'une des dernières résurgences d'époques les plus fastes de notre passé et la preuve vibrante d'un Paris qui reste Paris !

Infos pratiques :

Fasion forward

3 siècles de monde

jusqu'au 14 août 2016

http://www.lesartsdecoratifs.fr/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page