Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Picasso/Giacometti ou l'impossible amitié

par Marie de la Fresnaye 5 Octobre 2016, 07:21 art moderne Expositions Paris

© Succession Giacometti (Fondation Giacometti + ADAGP) Paris, 2016.© Musée national Picasso-Paris, 2015/Fabien Campoverde.
© Succession Giacometti (Fondation Giacometti + ADAGP) Paris, 2016.© Musée national Picasso-Paris, 2015/Fabien Campoverde.
© Succession Giacometti (Fondation Giacometti + ADAGP) Paris, 2016.© Musée national Picasso-Paris, 2015/Fabien Campoverde.

© Succession Giacometti (Fondation Giacometti + ADAGP) Paris, 2016.© Musée national Picasso-Paris, 2015/Fabien Campoverde.

C'est l'une des expositions les plus brillantes du moment et elle signée Catherine Grenier, actuelle directrice de la Fondation Giacometti (ex directrice adjointe du Centre Pompidou). Malgré des différences de caractère et d'âge, ces 2 forcenés précoces vont se rapprocher et partager une véritable complicité autour de recherches formelles communes, puis s'éloigner l'un de l'autre. C'est Miro qui est à l'origine de la rencontre en 1931. Tous deux fils d'artistes, ils quittent leur pays d'origine, aimantés par le Paris des arts et se retrouvent à Montparnasse au milieu de nombreux amis. Si Picasso est ce "monstre" que décrit Giacometti dans un entretien à Stravinsky, il est lui-même épris d'une radicalité dont il n'a de cesse de repousser les limites. La confrontation de ces 2 génies dans les salles lumineuses et rénovées de l'hôtel Salé est un enchantement autour de quelques 200 oeuvres prestigieuses. Le cheminement des premiers autoportraits aux mémento mori du crépuscule est d'une rare intensité, révélant des points d'orgue autour d'Eros et Thanatos, des muses et compagnes (bouleversant face à face Dora Maar et Annette), des inspirations lointaines ou de la dramaturgie de l'espace (tableaux-reliefs du maître espagnol et boîtes du maître suisse). Le vide et le rien, l'être et le néant, le dedans/le dehors, la 3è dimension/ l'espace en négatif : autant de quêtes et d'obsessions qui habitent leurs pulsions créatrices et leurs tourments existentiels.

D'une rare audace, cette exposition révolutionne notre regard sur deux géants de la modernité épris d'absolu. Si leur séparation reste mystérieuse (Picasso a t-il véritablement détourné son ami du tout puissant Kahnweiler ou leur dispute ne concerne t-elle pas plutôt leurs modes de vie devenus incompatibles ?), toujours est il que cette parenthèse encore jamais abordée, est l'une des plus fécondes et passionnantes du XXè siècle.

Infos pratiques :

Picasso-Giacometti

jusqu'au 5 février 2016

Musée national Picasso

5 rue de Thorigny 75003 Paris

Programmation évènementielle associée.

Visuels diffusés le temps de l'exposition.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page