Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© Eugène Atget, Albrecht Dürer,Emile Claus, Pompei, Karl Blossfeldt, Gustav Klimt.
© Eugène Atget, Albrecht Dürer,Emile Claus, Pompei, Karl Blossfeldt, Gustav Klimt.
© Eugène Atget, Albrecht Dürer,Emile Claus, Pompei, Karl Blossfeldt, Gustav Klimt.
© Eugène Atget, Albrecht Dürer,Emile Claus, Pompei, Karl Blossfeldt, Gustav Klimt.
© Eugène Atget, Albrecht Dürer,Emile Claus, Pompei, Karl Blossfeldt, Gustav Klimt.
© Eugène Atget, Albrecht Dürer,Emile Claus, Pompei, Karl Blossfeldt, Gustav Klimt.
© Eugène Atget, Albrecht Dürer,Emile Claus, Pompei, Karl Blossfeldt, Gustav Klimt.

© Eugène Atget, Albrecht Dürer,Emile Claus, Pompei, Karl Blossfeldt, Gustav Klimt.

« Dans ce goût du jardinage où se mêle un peu de bibeloterie, l’arbuste élégamment branché, joliment architecturé, coquettement tacheté, devient une espèce d’objet d’art qu’on revoit les yeux fermés, auquel on rêve dans son lit, et qu’on songe à conquérir. »

Cette citation d'Edmond de Goncourt pose les enjeux de l'exposition Jardins qui célèbre le printemps au Grand Palais. Sous ce titre générique se cache des trésors qui dépassent de beaucoup les plaisirs du grand air et c'est une relecture complète de l'histoire de l'art qui est proposée sous ce prisme.
Au total 450 œuvres tous médiums confondus tissent des liens subtils entre jardinage, littérature, peinture, cinéma, dans un foisonnement qui demande une certaine concentration au départ. Mais l'on est vite récompensés tellement ces échos et correspondances interpellent nos sens, de Pompei (fresque "maison du bracelet d'or" qui ouvre le parcours) à Watteau (les fêtes galantes) en passant par Peter Greenaway (Meurtre dans un jardin anglais), Klimt (le parc), Atget (jardins abandonnés), Patrick Neu (variations sur les Iris), Anna Atkins (photographs of British Algae) ou Albrecht Dürer (Ancolie) : une palette infinie où la botanique devient une métaphore et source d'inspiration inépuisable.
Laurent Le Bon, commissaire, Président du musée Picasso et Marc Jeanson, responsable de l'herbier du Muséum national d'histoire naturelle à Paris, commissaire associé savent nous surprendre à travers ce vaste monde en miniature, cet écosystème contraint, domestiqué tour à tour baroque ou romantique selon son pays d'origine. Jardinistes, paysagistes, artistes nous communiquent une seule et même chose, l'expérience du merveilleux, un moment d'harmonie, d'émerveillement, de communion avec le vivant.
Alors précipitez vous pour vivre cet événement totalement inédit de surprise en surprise et peut être l'envie vous prendra de partir au Centre Pompidou Metz pour prolonger ce moment avec "Jardin infini. de Giverny à l'Amazonie". Emotion garantie !
 
 
Infos pratiques :
 
 
Jardins exposition au Grand Palais du 15 mars au 24 juillet 2017
 
Tag(s) : #Histoire de l'art, #Photographie, #Peinture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :