Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

©Alexis Peskine,Mimi Cherono Ng'Ok, Abdoulaye Konaté, Nabil Boutros,Simon Gush,Guy Tillim, Nandipha Mntambo, Hassan Hajjaj
©Alexis Peskine,Mimi Cherono Ng'Ok, Abdoulaye Konaté, Nabil Boutros,Simon Gush,Guy Tillim, Nandipha Mntambo, Hassan Hajjaj
©Alexis Peskine,Mimi Cherono Ng'Ok, Abdoulaye Konaté, Nabil Boutros,Simon Gush,Guy Tillim, Nandipha Mntambo, Hassan Hajjaj
©Alexis Peskine,Mimi Cherono Ng'Ok, Abdoulaye Konaté, Nabil Boutros,Simon Gush,Guy Tillim, Nandipha Mntambo, Hassan Hajjaj
©Alexis Peskine,Mimi Cherono Ng'Ok, Abdoulaye Konaté, Nabil Boutros,Simon Gush,Guy Tillim, Nandipha Mntambo, Hassan Hajjaj
©Alexis Peskine,Mimi Cherono Ng'Ok, Abdoulaye Konaté, Nabil Boutros,Simon Gush,Guy Tillim, Nandipha Mntambo, Hassan Hajjaj
©Alexis Peskine,Mimi Cherono Ng'Ok, Abdoulaye Konaté, Nabil Boutros,Simon Gush,Guy Tillim, Nandipha Mntambo, Hassan Hajjaj
©Alexis Peskine,Mimi Cherono Ng'Ok, Abdoulaye Konaté, Nabil Boutros,Simon Gush,Guy Tillim, Nandipha Mntambo, Hassan Hajjaj
©Alexis Peskine,Mimi Cherono Ng'Ok, Abdoulaye Konaté, Nabil Boutros,Simon Gush,Guy Tillim, Nandipha Mntambo, Hassan Hajjaj

©Alexis Peskine,Mimi Cherono Ng'Ok, Abdoulaye Konaté, Nabil Boutros,Simon Gush,Guy Tillim, Nandipha Mntambo, Hassan Hajjaj

Il faut reconnaître que Simon Njami a réussi son pari de donner à voir sur l'idée de Dominique Fiat (voir mon Itw pour Mowwgli), une afrique plurielle à partir de la ville et ses mythologies et s'effacer devant les artistes. Dès l'entrée de la Grande Halle de la Villette "le salon", installation pop de Hassan Hajjaj plante le décor ! Mélange des genres dans ses portraits et objets de récupération pour les tables et les chaises importés du Maroc. Mais il ne faudrait pas cantonner l'Afrique à ce genre de clichés et c'est ce que l'on réalise vite dans la semi pénombre au seuil du parcours.

La ville et ses rumeurs, ses voix, ses clameurs nous enveloppent tout de suite, du sol au plafond où sont suspendues les "Falling Houses" de Pascale-Marthine Tayou. Des petites cases sont aménagées pour des vidéos tandis que l'on serpente ce qui ressemble à un gros rocher éclaté de Youssef Limoud au titre évocateur "Alep". Des néons clignotent au loin, des toiles et textiles volent, des paroles s'inscrivent et c'est la nuit. Il faut savoir se repérer ou au contraire se laisser porter par cette vague. La photographie a une grande place avec Alexis Peskine (mon coup de cœur pas chance il est français !) marqué par le Radeau de la Méduse qu'il détourne dans une video à ne pas manquer, le sud africain Guy Tillim, le soudanais AlaKheir aux prises avec les fantômes de son enfance à Khartoum, la kenyane Mimi Cherono Ng'Ok, la marocaine Safaa Mazirh ou la franco-gabonaise Myriam Mihindou. Antoine Tempé avec les vues post apocalyptiques de l'Ancien Palais de Justice de Dakar avant qu'il ne soit réhabilité pour la dernière Biennale sont d'une grande beauté silencieuse. Dans les nombreuses installations les "Négociations sentimentales acte V" de Joël Andrianomearisoa ces miroirs tendus à notre narcissime lors de nos échanges est poétique et juste. La vidéo de Tracey Rose qui a fait à pied le chemin entre le centre d'art WIELS et la tombe de Léopold II "Die Wit Man", l'homme blanc en afrikaans est aussi radicale et engagée.

Quand on monte à l'étage sous l'ombre tutélaire du géant William Kentridge dont la petite musique infuse un rythme lancinant, le nuage de Nabil Boutros prend son envol fait de petits sacs en plastique patiemment collectés. Et si finalement l'avenir s'inscrivait ici dans ce "rêve" qu'il ose formuler à la fois accessible et encore à l'état l'imaginaire, loin des stéréotypes et avec toute sa fraîcheur. L'Afrique a bien l'intention de prendre son destin en main et c'est ce qu'on lui souhaite le plus ardemment, au delà des menaces de la mondialisation et des tragédies des migrants, suggérées sans être omniprésentes.

Infos pratiques :

 

100% Afriques

Afriques Capitales

jusqu'au 28 mai 2017

Grande Halle de la Villette et parc

https://lavillette.com/evenement/festival-100-exposition-afriques-capitales/

Déclinaison à Lille, Gare Saint Sauveur : Afriques Capitales,vers le cap de Bonne Espérance

jusqu'au 3 septembre 2017

Pour poursuivre sur ce sujet : la sélection de Claire Nini, commissaire indépendante et journaliste.

Dernier article sur son blog, l'art contemporain et ses diasporas chez Sotheby's.

 

 

Tag(s) : #Expositions Paris, #Afrique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :