Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Montpellier, Jennifer Caubet au Frac et activistes américains à la Panacée-MoCo

par Marie de la Fresnaye 28 Juillet 2018, 22:08 Regions Art contemporain

Jennifer Caubet, Pop L.
Jennifer Caubet, Pop L.
Jennifer Caubet, Pop L.
Jennifer Caubet, Pop L.
Jennifer Caubet, Pop L.

Jennifer Caubet, Pop L.

 
En partenariat avec les Abattoirs, Frac Toulouse (parcours le long du Canal du Midi, Horizons d'eau# 2), le Frac Montpellier, propose "Coordonnées en projection III " de Jennifer Caubet, une nouvelle partition in situ. 
 
Cartographie, grille modulaire, psycho-géographie, axonométrie, conquête de l'espace, utopies architecturales des années 70 ou art minimal radical d'un Sol Lewitt, sont parmi les enjeux développés par l'artiste.
Cannibaliser, vampiriser l'espace, le réorganiser par la sculpture, y dessiner des alternatives virtuelles et narratives, tels sont les défis qu'elle se lance à travers le tir à l'arc et le dessin à partir de matrices spécialement conçues et pensées. Une écriture à la fois corporelle et tridimensionnelle, performative et mentale, subjective et rigoureuse où le spectateur est invité à jouer sa propre partition.
 
Jennifer Caubet est représentée par la galerie Jousse Entreprise, Paris.
 
Pope. L une première en France à la Panacée
 
Une flaque verte, des têtes grimaçantes face à des miroirs grignotés par des souris de laboratoire, une vidéo (déconseillée au jeune public) façon porno-burlesque, des paquets de cigarette de contrebande, le tout flotte dans une ambiance grinçante et foutraque où le pire côtoie le meilleur.
Né en 1975 et établi à Chicago, l'artiste afro-américain développe une esthétique subversive autour du corps noir masculin comme sujet de fantasmes. Révélé par ses performances rampées, le superman fatigué de "The Great White Way" qui deviennent récurrentes dans son travail et impliquent bientôt des actions collectives, les "Group crawls" impliquant des exclus pour la plupart à des lieux de visibilité stratégique. Ainsi de la protestation et de la résistance il est question de la place de la culture noire dans l'Amérique triomphante blanche. 
Ici le cerveau troué de Barack Obama, les "Negro Ideas", la texture gluante qui évolue et rampe sur le sol, le bonnet d'âne dont l'artiste s'affuble, tout dérape et se télescope. 
 
Autre première, la rétrospective de Bob & Roberta Smith
 
En réalité il s'agit d'un seul artiste qui prend le prénom de sa sœur. Né en 1963, Patrick Brill influencé jeune par la pochette des Beatles, Sgt. Pepper se lance dans l'art du slogan à travers des sortes de puzzles en amas de couleurs vives. Un univers foisonnant dans lequel on se sent désorienté au départ. On part de ses sculptures familiales en forme de légumes pour arriver jusqu'à des actes plus politiques comme sa candidature contre Micheal Grove en 2015, l'épisode de l'incendie meurtrier de la tour Grenfell l'été dernier ou l'interview radiophonique de David Nott, chirurgien en Syrie pendant la guerre. 
 
Amy Winehouse est l'ambassadrice de cette rétrospective, comme symbole et incarnation d'une liberté par l'art.
 
 
Infos pratiques :
 
 
Coordonnées en projection III de Jennifer Caubet
 
Frac Occitanie Montpellier
 
jusqu'au 16 septembre
 
4-6 rue Rambaud,
Montpellier
 
 
 
Pope. L
One Thing after Another
 
 
Bob& Roberta Smith
ACTIVIST
 
La Panacée - MoCo
 
jusqu'au 26 août 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page