Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chassé-croisé entre Fabrice Hyber et Nathalie Talec à la Fondation EDF

par Marie de la Fresnaye 16 Juin 2019, 10:47 Art contemporain Fondation Expositions Paris

Chassé-croisé entre Fabrice Hyber et Nathalie Talec à la Fondation EDFChassé-croisé entre Fabrice Hyber et Nathalie Talec à la Fondation EDF
Chassé-croisé entre Fabrice Hyber et Nathalie Talec à la Fondation EDFChassé-croisé entre Fabrice Hyber et Nathalie Talec à la Fondation EDF

Une exposition comme un tourbillon ou un brouillon ? Généreuse et libre dans son format, cette partition à 4 mains, propice aux débordements offre un large spectre d'émotions, au risque sans doute de s'y perdre. "HyberTalec" créature hybride semble échapper à ses géniteurs.

L'espace de la Fondation Groupe EDF entièrement transformé en salle de bal avec dance floor, cabines d'essayage pour les visiteurs, playlist, costumes de scène, ustensiles divers, selon un concept d'œuvre totale, offre un miroir à nos pulsions et projections contemporaines.

La matrice : 879 sentiments en 10 catégories émotionnelles : "concentré", "radieux", "somnolente", "prostrée""pétulante"..recensés et épinglés comme des post it un peu partout sur les murs pour décrire les comportements/émotions qui agitent les différents moments de la journée selon Fabrice Hyber, "rejoignant ses "hyberhéros" et les figures féminines de Nathalie Talec : l'exploratrice, la scientifique, la laborantine..

A l'étage un vaste cadavre exquis, sorte d'inventaire à la Prévert des comportements liés aux œuvres d'art et coups de foudre de toute nature..Un kamasoutra d'émotions comme le décrit Fabrice ! C'est l'extase en mode végétal auquel se greffe le mobilier "Vertigo" de Nathalie, "sans dessus dessous", en déséquilibre instable.

Au sous sol, un peu comme dans une backroom l'on se retrouve plongé dans l'obscurité et confronté à des apparitions furtives d'images qui ne sont autres que les avatars des deux artistes. Comme dans un labyrinthe silencieux loin des frissons et excès précédents. Les masques tombent..

Si l'intention est louable d'une partition partagée l'on se demande toujours si les pratiques de deux artistes en ressortent enrichies, l'un ne canibalisant -t-il pas l'autre ? c'est tout le risque encouru. 

 

Infos pratiques :

Fabrice Hyber & Nathalie Talec

"Coup de foudre"

Fondation Groupe EDF

jusqu'au 20 octobre 2019

 

https://fondation.edf.com/fr

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page