Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.
© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.

© Xu Zhen Neal Fox Daniel Richter Charlemagne Palestine Vittorio Santoro, Terencio Gonzalez.

Derniers jours avant la trêve estivale pour les galeries.

Xu Zhen chez Perrotin est mon coup de cœur ! Je l'avais découvert à la Fondation Louis Vuitton. Ce jeune chinois prodige du métissage interculturel nous parle de la valeur accordée aux reliques des musées. Derrière ces hybridations globalisées se cachent les enjeux d'un artiste qui se définit comme"post internet". Se nourrissant du flux constant d'images Xu Zhen a fondé son entreprise de production artistique, la MadeIn brouillant encore plus les catégories. Il explique que désormais c'est la marque qui prime sur l'artiste ! Les produits sont vendus dans une boutique galerie du West Bund de Shangaï. Icones du manga japonais, Bouddha, kouros hellenistique, anges byzantins, masques africains, les fusions opèrent t-elles ? La vraie question demeurant : L'art est il interchangeable ? Sa Victoire de Samothrace renversée et greffée sur le corps d'un Bodhisattva des grottes de Tianlongshan avait fait couler beaucoup d'encre !

Neal Fox : 3ème exposition à la galerie Suzanne Tarasiève

Co-fondateur de la revue Le GUN et membre du collectif, Neal Fox formé au Royal College of Art de Londres, propose avec "Angels with Dirty Faces" (titre d'un film noir américain de 1938) un hommage aux héros de la contre-culture littéraire, musicale, artistique. A travers son trait à l'encre teintée de vitriol il campe des personnages saisis de visions, des icônes qui n'auraient pas du se rencontrer et partagent un côté sombre et déjanté. Des anges déchus au pays de Walt Disney ! Baudelaire, Rimbaud, William Blake mais aussi son grand-père (auteur de romans policiers et devenu son talisman) sont au sommet de son panthéon personnel. Autres prophètes de la pop culture : Kerouac et la Beat Generation, Jim Morrison, David Bowie, Patti Smith, Gainsbourg et Jane Birkin. Un art du storytelling distillé dans ces toiles aux multiples détails et niveaux de lecture. Captivant ! Le catalogue prolonge naturellement l'exposition.

Daniel Richter chez Thaddaeus Ropac

En référence à une chanson disco, le Freak marque l'admiration que l'artiste entretien pour Jacl Bilbo "rebelle par passion"né à Berlin en 1907 et tour à tour clown, impresario, arnaqueur, garde du corps d'Al Capone, contrebandier...Poses pornographiques, fusion des couleurs et des silhouettes, disparition des visages, cet enchevêtrement est à l'image de l'hyper consommation et marchandisation du désir qui règne sur internet.

Nominé pour le Prix Marcel Duchamp 2017 au même titre que Joana HADJITHOMAS et Khalil JOREIGE, Maja Bajevic et Charlotte Moth, Vittorio Santoro saura t-il faire la différence ? suspens jusqu'à la Fiac. Traces de ses chorégraphies sculpturales et glissements autour du langage du quotidien.

Bertrand Grimont, nouvel espace

Il a de quoi être satisfait en réunissant au sein d'un même espace (ancienne galerie Pascaline Mulliez) 2 lieux mitoyens au 44 et 42 rue de Montmorency. Sa réouverture sous le signe du Karma rassemble des artistes fidèles de la galerie  : Geneviève Claisse, Bnejamin Sabatier, Vincent Mauger et Claire Trotignon. Deux fois plus d'occasion de le suivre...

Hubert Marot chez Anne de Villepoix

L'artiste continue d'explorer la frontière poreuse entre peinture et photographie introduisant la céramique dont la couleur et le temps de pose induisent variations et altération. Un ramollissement agit sur ces céramiques comme sur ces chewing-gum mâchés par cette bouche féminine en photographie de gros plan. Une installation met en scène des hommes qui passent leur temps à astiquer la carrosserie de leur voiture. Fatalité du temps "Going-gone".

Terencio Gonzalez chez Jérôme Pauchant (Notre Dame de Nazareth)

Petite incursion dans le nord marais pour l'exposition personnelle de Terencio Gonzalez 'Chronique d'un été" chez Jérôme Pauchant. Après le graffiti,la photographie et le graphisme Terencio décide d'intégrer les Beaux Arts de Paris dans l'atelier d'Alberola.Fasciné par des fonds d'affiches aux couleurs vives collectés dans les rues de Buenos Aires, ville de sa famille, il les découpe et les réarrange selon sa logique pour donner à voir des histoires sous-jacentes, des souvenirs, des strates de la ville. Collés sur des toiles de lin et rehaussés de peinture à la bombe le résultat est un paysage lumineux provoquant chez le spectateur une véritable immersion. Mais il ne faut pas y voir un emprunt à Rothko, plutôt à Matisse ou De Kooning. Apaisant et contemplatif.

Charlemagne Palestine, la surprise du musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Chaim Moshe Palestine de son vrai nom est né à Brooklyn en 1947 et vit aujourd'hui à Bruxelles.Il investit les écuries de l'hôtel de St Aignan avec une installation sonore et visuelle captivante qui mêle ours en peluche, chants yeddish, tissus, totems, divinités, videos et ses propres compositions musicales minimalistes. Une première en France dans un musée pour ce performeur new yorkais légendaire de l'underground à la recherche du "son d'or".

Dans le cadre de la prochaine Nuit Blanche Charlemagne Palestine sera en concert au Musée d'Art de d'Histoire du Judaïsme le samedi 7 octobre 2017.

Enfin, derniers jours pour le Golem et ses avatars actuels. Un mythe dont se saisissent les artistes et cinéastes de tous temps. Un parcours qui prend sa source à Prague au transhumanisme qui met en avant les aspects antagonistes de la créature, à la fois protectrice et menaçante. Boltanski, Kieffer, Niki de St Phalle, au total 136 œuvres protéiformes sont présentées.

 

Tag(s) : #Galeries Paris

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :