Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jackie, stupeur et tremblements !
Jackie, stupeur et tremblements !
Jackie, stupeur et tremblements !
Jackie, stupeur et tremblements !

Tel un zombie, Jackie Kennedy erre dans ce qui ressemble aux ruines de sa célébrité posthume, dans une Maison Blanche immaculée et s'offre une cuite mémorable. Hébétée, hagarde, Natalie Portman lui emprunte non seulement son allure altière et sa classe vestimentaire mais aussi cette collision post traumatique qu'elle doit affronter juste après l'assassinat de son mari, le président John F. Kennedy à Dallas le 22 novembre 1963 à bord de la Lincoln décapotable. Une scène qui n'est entre aperçue, le climax ne se mesurant pas au sang versé (même s'il macule longtemps le fameux tailleur rose de la First Lady selon sa stratégie devant les caméras du monde entier), mais plutôt au tourment intérieur qui est le sien. Faut-il honorer la mémoire de feu son mari lors de funérailles grandioses et s'inscrire dans la grande histoire ou rester dans le low profile ?  Choisir la posture du vaillant petit soldat ou celle de la veuve glamour éplorée entre tyranie de la représentation et grandeur lyrique ? C'est là que tout le génie de Pablo Larrain, 40 ans tout juste, également à l'affiche avec Neruda, triomphe. Il dissèque les plaies comme un macro-chirurgien, sondant l'impact et les secousses avec une grande retenue et maîtrise technique sur une musique volontairement dissonante. Unité d'action, de temps et de lieu, il faut dire que les ingrédients d'une tragédie des temps modernes sont réunis, comme le souligne le journaliste que Jackie fait venir dans la superbe villa de Jannis Port,Theodore H. White (prix Pulitzer) et avec qui elle entretient un étrange face à face entre larmes, confidences et séduction. Mais plutôt que de tomber dans un pathos prémédité, il laisse sourdre une autre musique, mortifère et anxiogène qui entraine le spectateur bien au delà. Et l'on retrouve une nouvelle héroïne en prise avec une dualité toxique, comme dans Black Swan où Portman excellait au bord de la schizophrénie. 

A vous de voir si vous vous laisserez convaincre...

En salles.

Synopsis :

USA 2016 ‧ Drame/Film biographique ‧ 1h 40m

Réalisateur : Pablo Larraín

Sélections : Golden Globe de la meilleure actrice dans un film dramatiqueplus...

 
 

22 Novembre 1963 : John F. Kennedy, 35ème président des États-Unis, vient d’être assassiné à Dallas. Confrontée à la violence de son deuil, sa veuve, Jacqueline Bouvier Kennedy, First Lady admirée pour son élégance et sa culture, tente d’en surmonter le traumatisme, décidée à mettre en lumière l’héritage politique du président et à célébrer l’homme qu’il fut.

Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :